En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Projets & Sorties

Biennale de Design à St Etienne

Biennale de Design à St Etienne

Par admin marius-bouvier, publié le mardi 16 avril 2019 18:11 - Mis à jour le mardi 16 avril 2019 18:13

Une classe de Marius Bouvier à la Biennale de Design !

Ce vendredi 29 mars, les élèves de 2nde Bac Pro Systèmes Numériques sont allés à la Biennale de Design de Saint-Etienne. Cette sortie était organisée par la professeure d’Arts Appliqués aidée de la Documentaliste ainsi que des collègues pour l’encadrement, et financée par le Lycée dans le cadre du Contrat d’Objectifs et de sa mission d’ouverture culturelle.

Cette année, la Biennale  était placée sous le signe de la Chine : les élèves de l’école d’architecture et de Design installés dans l’ancienne Manufacture ManuFrance de St Etienne avaient ainsi fabriqué de toutes pièces une ville imaginaire nommée Stefania, évoluant au rythme d’une année par jour pendant toute la durée de la Biennale : quand les élèves l’ont découverte, c’était une ville de 2049, placée sous le signe du partage, de l’écologie, mais aussi de conflits sociaux possibles… Clin d’œil à St Etienne, cette ville imaginaire possède un « crassier » fait de déchets de plastiques, montrant l’immense gâchis écologique créé par cette matière fabriquée pour durer éternellement et qui ne sert qu’un instant (emballages…)

La visite guidée a amené les élèves à parcourir des espaces dédiées aux villes chinoises actuelles devenues tentaculaires : Shengzen, proche de Hong-Kong, qui approche les 20 millions d’habitants ; passée d’une ville minière et industrielle de production pour la vente de produits en Europe et ailleurs dans le monde, elle change aujourd’hui, se modernise pour sa propre population. Une modernisation à vitesse accélérée, la Chine passant de la très grande pauvreté sous le système communiste de Mao Zedong des années 50, à une puissance commerciale et technologique.

Dans l’espace dédié au Biomimétisme (ou comment l’on peut s’inspirer de la nature pour concevoir des nouveaux objets), les élèves ont été fasciné par un modèle de chaise directement fabriqué sur l’arbre, mettant 7 ans à être conçue : le designer choisit les branches et les ordonne pour qu’elles deviennent, par soudure naturelle, les pieds, les barreaux, le dossier de la chaise. Ce processus lent est fait pour rappeler que le rythme de la nature n’est pas celui des humains et que la forêt et les arbres souffrent actuellement de la déforestation et autres pollutions l’attaquant : un arbre coupé peut devenir une multitude de chaises en 24 heures, mais il lui faut … plus de 20 ans pour pousser.

Voilà qui amène à réfléchir à notre monde de sur-consommation qui épuise la planète…